Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283
Laitière mutante - Furets-Jaunes.org

Laitière mutante

samedi 9 mars 2013
par  Vincent Franzi

Des puits imposants et monumentaux, l’arrivé dans le collecteur Berger est sensationnelle et splendide.

Pour 2013
Purge du puits d’entrée et équipement en broche de la cavité.
Découverte
Le 21 février 2010, Cédric Lachat et Julien Engel, deux jeunes furets, veulent descendre dans le gouffre Berger, mais rien ne va ce jour-là. C’est le printemps avant l’heure, la neige fond, ils n’ont pas de carte, mais seulement un GPS pour arriver jusqu’à l’entrée du gouffre Berger. N’ayant pas trouvé le célèbre gouffre, Cédric rumine son échec et, par agacement, il décide de couper tout droit dans les barres rocheuses. C’est alors qu’au pied d’un rang rocheux un spectacle s’offre à lui : un courant d’air bestial, chaud et humide sort d’un petit orifice entre des blocs. Celui-ci a fait fondre la neige dans un cercle de 10 mètre. La dixième entrée est trouvée. Puits Ramone - P108
Peu avant la première, voici ce que Cédric écrivit au club, Vous connaissez l histoire du suisse concon ??? C’est un mec qui part faire le Berger et la seule chose qu’il fait, c’est de se perdre dans la forêt !!! Grâce à ça, j’ai trouvé deux trous, plus encore un aujourd’hui qui souffle comme Manu qui me suis dans le méandre 118-218. Bon, bref, le truc de malade c’est que après deux jours on a désobstrué ce trou (merci Bronto, Vincent et ma ptite Clem pour votre aide). Maintenant nous nous trouvons en tête d’un puits de minimum 50 mètres aux bruits des cailloux qui tombent, mais je pense qu’il est encore plus grand. La désobstruction était horrible car le courant d’air est super froid.
Ensuite il fallut lui trouvée un nom. Pourquoi celui-ci ? « Laitière » fut choisie car ce gouffre jonctionne avec le complexe Berger-Fromagère. Et puis découvrir un gouffre aussi impressionnant et important dans un lieu mythique de la spéléologie c’est tout simplement mutant.

.
.

Historique et récapitulatif des explorations ;

Septembre 1967 : Les Tronchois commence l’exploration du réseau des Tronchois depuis la galerie de la boue jusqu’à une dizaine de mètres après le R2 (topo, Scialet n°1 1972 p72-73 arcticle de Alain Marbach), cote atteinte par rapport à la galerie de la boue où démarre le réseau des Tronchois +20 m.

25 Juillet 1968 : Exploration du FLT et du SCS jusqu’au deux tiers du P31. Escalade à l’araignée. Cote atteinte +40 m.

13 juillet 1969 : Escalade reprise par le SCS jusqu’à la plate-forme sommitale du P31, escalades d’autres puits au-delà du P31 ne jonctionnant pas avec la future laitière mutante.

du 6 aout au 13 aout 1971 : Spéleo Club de Vizille (SCV), le Groupe Spéléo montagne du club Léo Lagrange de Grenoble(ASF.GSM), le Spéléo Groupe Sassenageois(SGS) et les Furets Jaunes de Seyssins(FJS) organisent une sortie interclubs dans les réseaux amont du Berger. Plusieurs équipent se succèdent pour grimper dans le réseau des Tronchois. (Scialet n°1 1972 p63 arcticle de G.Bohec, D.andres, H.Rossetti, A.Masson).

Eté 1972 : les même clubs SCV, ASF.GSM, SGS et FJS poursuivent les escalades dans le même secteur. La cote atteinte par rapport à la galerie de la boue où démarre le réseau des Tronchois est à + 110 m ce qui donne une cote de -121 par rapport à l’entrée du berger. (Scialet n°2 1973 p44-45, article de H.Rossetti).

21 février 2010 : Cédric Lachat accompagné de Julien Engel, découvrent la doline d’entrée.

24 février 2010 : Cédric accompagné de Thierry Vilatte alias Brontosaure désobstrue dans les blocs pendant trois heures le fond de la doline, tout ça en chaussure de ski et pantalon Mammut

26 février 2010 : Cédric, Clémentine Eymery et Vincent Franzi continuent les opérations. C’est ce jour là que le trou est baptisé Laitière Mutante.

30 février 2010 : Cédric, Vincent et Emmanuel Gondras : franchissement du boyau, en tête du puits Ramone.

5 mars 2010 : Première historique sur le plateau du Sornin avec Cédric, Clémentine, Bronto, Manu, Raphael Lachat, Charles Butin.
Descente du puits Ramone, du puits bernard l’hermite, du puits Sanctum, Arrêt sur manque de corde, cote atteinte -206m.

23&24 mars 2010 : Jonction avec le réseau des Tronchois avec Thibaut Mauron, Cédric, Clémentine, Bronto, Manu, Raphaël, Vincent, Charles, Jeanne Beauregard.
Le 23, descente de Thibault, Cédric, Raphael, Brontosaure, Charles et Vincent pour faire des images, arrivés au terminus précédant, nous descendons un P12, pensant qu’il y aura encore beaucoup de verticale en première. C’est la jonction avec le réseau des Tronchois.
Le lendemain Thibaut, Cédric, Clémentine, Bronto, Manu, Raphaël, Charle, Jeanne atteignent la galerie de la boue.

Description
Sur le plateau du Sornin, l’entrée se situe en contre bas d’un lapiaz très dénudé dans une doline en fer à cheval. A vol d’oiseau nous nous trouvons à approximativement 350 m WSW du gouffre Berger. La doline est encombrée de gros blocs. Au fond de celle ci un ressaut de 3 mètres nous amènes à un très court boyau débouchant sur le puits Ramone (108m). C’est une verticale grandiose aux parois déchiquetées dans la première partie, puis de forme ovoïde jusqu’à sa base. On se trouve alors sur une trémie épaisse avec un passage large. Il conduit à un court méandre de quelques mètres se précipitant dans le puits du bernard l’hermite moins volumineux que Ramone, néanmoins tous aussi esthétique. La descente débute dans une zone fossile sur un panneau de tuff brun puis nous changeons de paroi, passons en rive gauche du puits sur la roche mère. Arrivé au deux tiers de la verticale, nous sommes sur une banquette importante : un niveau fossile à l’origine du nom du puits. D’ici, on arrive au dernier fractionnement qui conduit à la base du puits plutôt peu volumineuse, sans blocs au sol, et aux parois très propres. Ici, ca doit bien mouillé en crue. On marche 5 mètres, on prend pied sur une trémie suspendue que nous descendons jusqu’au bord. Il faut ensuite descendre une petite moitié du puits sanctum et penduler pour arriver sur une très grande terrasse fossile. On rejoint un méandre pentu fossile qui conduit au puits fossile des péripatéticiennes. Au pied de celui-ci c’est la jonction avec le réseau des Tronchois. On empreinte alors un court laminoir débutant au ras du sol et débouchant sur un puits de 31 mètre. Ensuite un enchainement de petits puits et de méandres fossiles labyrinthiques, explorés il y a 44 ans, nous amène en rive droite de la galerie de la boue sur une belle plage de sable créée par un barrage de blocs rocheux où serpente l’actif du réseau des Tronchois qui rejoint l’actif de la galerie de la boue.
Il existe d’autres conduits et puits n’apparaissant ni dans la description, ni dans la topographie et qui ont été exploré par les anciens à l’époque jeunes (voir dans le Scialet 1 et 2) .

JPEG - 50.8 ko
Cliquer sur la topo pour agrandir ou télécharger
miniature de la topo

Documents joints

Laitiere Mutante = le film - YouTube
Laitiere Mutante = le film - YouTube

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois