Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283
Grotte roche pendant la canicule 2015 - Furets-Jaunes.org

Grotte roche pendant la canicule 2015

mercredi 1er juillet 2015
par  Pierre Garcin

Le rendez-vous est fixé pour midi trente devant la grotte. Le siroco souffle en vallée du Rhône avec ses 35° au compteur, cette journée va encore être éprouvante ! Déjà les cigales ont envahie les coteaux du Royans, ça veut dire que ça va durer, il ne manque que l’horizon pur et le bleu profond de la côte d’azur et l’odeur iodée de la mer. J’arrive à 12 H20, une voiture est stationnée sur le parking mais apparemment ce n’est pas mes amis. Si tôt arrivée une estafette se gare derrière moi. 2 personnes, iséroises s’équipent. Je grignote sur le chemin, à l’ombre. Florian et Benjamin se joignent à moi en dernier lieu. Nous descendons au bord de la Bourne pour casser la croûte, il y fait frais, le vrai paysage de carte postale en somme avec les touristes en bordure du torrent. Un doux courant d’air s’échappe de l’entrée et nous invite à gagner l’exploration. Cette fois on s’équipe devant le porche en prenant notre temps surtout pour le réglage du baudrier de « Benbin » qu’il faut ajuster à sa corpulence d’homme. Une bonne recrue de 27 ans pour les furets, en plus au niveau autonome !

JPEG - 38.1 ko
grotte toche

J’avais prévu de la topo et pour l’occasion j’ai emporté aussi ma perfo pour le fond, au cas ou ? On pénètre sous terre à 13 H 45. Le lac est presque à sec. Nous allons transpirer mais on ménage l’allure avec des arrêts fréquents. Nous rencontrons les deux isérois qui ressortent du Labyrinthe et nous informent qu’il y a des papiers d’identité déposés dans un coin à la jonction avec la Fenêtre 4, certainement des inconnus qui visitent une autre partie du réseau ? Quand on arrive dans la grande galerie on tombe effectivement sur 2 acolytes du FLT dont mon pote J. Louis Dabène qui reviennent d’une ballade. La main courante qui remonte l’escalade pour atteindre l’échelle fixe est en très mauvais état (nœuds sur les broches HS à deux endroits) Nous sommes légèrement chargés (un sac chacun) et délestons nos harnais au bout de la traversée du puits. En passant devant la grande coulée je suis surpris par la sécheresse qui sévit en ce moment. Un pipi de chat d’un ¼ de l/s. Nous n’aurons pas à trop nous mouiller tout à l’heure pour la topo puisque l’amont de la rivière est à sec ! On remarque bien le niveau de mise en charge de la dernière grosse crue qui s’est arrêtée au passage bas dans la grande galerie, encore très boueux. La suite des passages glissants s’assèche peu à peu. Nous allons bien sur, voir le siphon, la jauge étant à 0 -5cm. S’il n’y avait pas l’affluent en rive gauche (2 l/S) on pourrait désober le terminus !! Ca fait tout drôle de remonter la rivière à sec jusqu’à la bifurcation avec le réseau de la tortue Ninja. Le sable est relativement sec dans le boyau mais qui a fait une obstruction de blocs dès le départ ? (Bizarre) On retrouve tout le long des bouteilles pleines d’eau (donc lourdes) qui ont été charrié par la crue depuis la salle de la Cantine. Quelques détritus, la couverture de survie hachée en plusieurs morceaux, etc. Seul notre figurine de Brontosaure maintien son emplacement. Au bout du boyau Ninja il y a toujours la grosse flaque de l’amont mais l’aval est bien lessivé sauf au fond sur mon dernier tir où les déblais s’accumulent. Le bac est remis en service pour une grande navette à trois. D’ailleurs Florian est obligé de retourner chercher une corde pour rallonger le tirage. On retire péniblement 5 bacs de gravette. Un bon courant d’air frais s’échappe de la dernière chicane, c’est rassurant, la grotte fonctionne bien (soufflant été, aspirant hiver) Je perce 4 trous de 10 X 450. L’opération pose problème car la perfo fonctionne une fois sur deux à cause d’un défaut sur les prises en sortie d’accus. Le C/A passe par le boyau amont que j’avais attaqué. Florian va jeter un œil au fond. Même sans allumer un bâton d’encens l’odeur empeste le boyau. Heureusement il y avait une pelle à grain pour faciliter le déblayage en cours. Le bac est resté au bout du boyau Ninja. De retour à la grande coulée nous n’avons plus le temps de topoter l’amont de la rivière. Il faudra revenir. C’est ballot ! Florian doit rentrer assez tôt sur St Egréve, il doit récupérer sa roue crevée chez Norauto avant la fermeture. Pour la sortie, pas de soucis, Benbin ressort comme un pro, c’est un bon élément qui va renforcer notre effectif. Le jour arrive à 19 H 48 soit un TPST de 5 H. Fou de fraîcheur je m’enfonce dans l’eau jusqu’à la taille, c’est un peu tard pour se baigner, dommage ! On se sépare rapidement pour s’enfoncer dans la couche chaude de l’urbanisme, alors qu’on était si bien en montagne.
Finalement la grotte Roche en été, ça peut autant donner qu’en hiver.
PS : Au retour les nœuds HS sur la fameuse M/C ont été remis en état par le FLT, je pense ?
A titre indicatif, la grande cascade de Moulin Marquis était sèche et les siphons terminaux de la grotte de Bournillon vont bientôt passer ! Affaire à suivre.
Pierrot


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois