Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283

Warning: array_shift() expects parameter 1 to be array, boolean given in /htdocs/config/ecran_securite.php on line 283
Grotte roche JEUDI 28 FEVRIER 2013 ET 1ER MARS - Furets-Jaunes.org

Grotte roche JEUDI 28 FEVRIER 2013 ET 1ER MARS

vendredi 15 mars 2013
par  Pierre Garcin

SORTIE DU JEUDI 28 FEVRIER 2013 ET 1ER MARS
GROTTE ROCHE
PARTICIPANTS : 10 PERSONNES MOTIVEES.
EQUIPE DE JOUR :
OLIVIER DUTEL. J. LOUIS. PIERROT. JACKY SORET. PIERRE LEFEBVRE. (Jacky est un vieux pompier spéléo grenoblois, à la retraite, évidement ? qui va nous aider au Garidon)
EQUIPE DE NUIT : CHARLES BUTIN ET SON NEVEU ALFONSO. MANU ET CLEMENTINE. DAVID FAISANDIER
BUT : ATOMISER L’ETROITURE 36
METEO : SUPER BEAU TEMPS. REDOUX EN PERSPECTIVE ET PLEINE LUNE CETTE NUIT !

Aujourd’hui, le programme est chargé, l’objectif est de terminer l’accès à l’étroiture 36, il y a encore un beau virage en U à détruire ! Il va y avoir plusieurs équipes qui vont rentrer dans la cavité à des heures différentes allant du matin jusqu’au soir ? Nous cinq, attendons que le dentiste de J. Louis le laisse partir en bonne santé en fin de matinée. Le R/V à la grotte est fixé pour 12 H. Il va s’en dire que la sortie va être longue et qu’on sortira certainement tard dans la nuit ? J’arrive à midi pile au pont de goule Noire, Jacky me suit à 5 minutes, les grenoblois sont là à 12 H 15. Personne n’est encore passé sur le sentier car le chasse-neige à gerbé des blocs de neige tassée dans la pente. Il est tombé dernièrement encore 50 cm de poudreuse ! Nous gagnons rapidement le vestiaire et pendant qu’on s’équipe « Canib » nous rejoint. On mange ensemble car c’est l’heure, il y a même du café en thermos ! On répartit les charges, il y a deux perfos et une troisième reste planquée avec nos affaires pour l’équipe de nuit. J’ai pris avec moi une planche légère (un peu courte) destinée à éviter le bain des fesses dans le boyau au dessus de l’échelle (grosse flaque). Nous progressons doucement, J. Louis équipe le puits. C’est la routine. Au siphon, le réglé ne touche pas l’eau, la rivière est très basse mais il n’y a pas trop de courant d’air dans la zone de la salle de la cantine où nous arrivons à 14H 30. Cet espace est trop petit pour loger tant de personnes et c’est un peu le souk. Je vais au terminus par curiosité et commence à retirer les gravats. La position n’est pas drôle, tête première dans la pente, il faut charger le bac d’une main puis reculer, tirer et guider le bac au poste suivant. On arrive à retirer 6 bacs de déblais et je trouve la bille perdue de la perfo Spit, dans la gravette, quelle veine !. Pendant ce temps, Pierre et Jacky installent le dernier tronçon du tuyau de 2 M juste devant la salle de la cantine. Ca fait « travaux public » d’autant qu’il y a aussi un tronçon de 4 M déjà installé récemment dans la salle des Rochographes. Ces tuyaux d’un diamètre de 200 mm permettrons de réguler le flux d’eau et ralentirons le charriage du sable pendant les crues. Tous les déblais recouvrent ces drains pour les protéger. A 16 H 29 je perce 5 trous dans la partie horizontale du boyau qui résonne, et au courant d’air soufflant. (1 trou de 10X600 et 4 trous de 10X400 ) Il me semble qu’à nos âges ce n’est pas raisonnable d’aller percer la tête en bas dans la branche de droite, au courant d’air aspirant. Ca marche bien ! 8 bacs de déblais s’ensuivent ! A 20 H Jean Louis me relaye et continue l’agrandissement de ce carrefour. 1 trou de 600 et 2 de 400. A cet instant l’équipe de nuit arrive. (Rentrée vers 19 H ?) Ils ont apporté la TE6A, heureusement car le gros accu Lipo est raide. Les jeunes sont déchaînés, ils commencent par manger une fondue savoyarde en sachet avant de se mettre à l’ouvrage. Je vais remplir les bouteilles d’eau à l’affluent du siphon. Jacky et Olivier sont déjà ressortis avec l’accu mort et une perfo ? Pierre et J. Louis leur emboîte le pas. L’équipe de noctambule est composée de Charles et Alfonso, David F et Manu-Clème. Ils iront continuer le boyau aspirant, délaissant notre itinéraire, qui pourrait être des fois, un court-circuit ? Ce que nous avons fait améliore grandement l’embranchement des deux boyaux où l’on peut se tourner maintenant. Manu se met au perçage et à 21 H 45, 2 trous sont percés dans le virage descendant, à gauche (1 de 10X600 et 1 de 10X400) Je reste avec eux pour leur donner un coup de main en tirant des bacs. Ca marche bien. Deuxième tournée de fondue et café avant d’aller remonter les gravats. En pleine nuit le courant d’air aspirant a repris du tirage. Les navettes de bacs reprennent leurs rythmes effrénés. Patrice s’en va à Minuit pile. Manu se met à l’ouvrage, 2 trous de 10X600 et 3 de 400 . Le virage est pulvérisé, rien qu’au souffle, on sent que l’obstacle à du disparaitre ? Nous n’irons pas au résultat et rangeons les sacs, il est 0 H 20, un premier Mars. Manu et Clème partent en tête, on suit lentement car pour Alfonso ce n’est que la deuxième sortie, il n’a que 17 ans et se débrouille bien. Je déséquipe le puits, à cet instant Alfonso plus haut que moi perd sa poignée, je la touche du bout des bottes mais elle ricoche et tombe au palier du puits sous la traversée en main courante. Il faudra prévoir une corde supplémentaire pour aller la récupérer ! Il est 01H 45 quand nous quittons le porche par cette belle nuit de pleine lune et nous nous séparons. Pas un chat au retour, à fond la caisse. Tout le monde s’est donné à fond, les travaux avancent, que nous réserve ce colimaçon aspirant ? L’étroiture de la pointure 36 est toute proche. Comme je n’ai pas sommeil, et bien je tape le C/R en arrivant, tout frais dans ma mémoire. TPST pour moi 14 H et les autres 6/8 H je crois ?
Bilan des perçages : 06 trous de 600 et 10 de 400 soit un total de 7.60 M pour 16 trous de 10
Pierrot


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois